Filtre des Produits

PlaymobilAucun produit dans cette catégorie.

Playmobil
Playmobil est une marque de jouets allemande créée en 1974 par Hans Beck.

Dès 1970, Hans Beck (né le 6 mai 1929 en Thuringe et décédé le 30 janvier 2009), chef de la création de Geobra-Brandstätter à Dietenhofen, près de Nuremberg, a commencé à élaborer un univers de jouets totalement nouveau. Présenté au Salon du jouet de Nuremberg en 1974, Playmobil a connu un succès immédiat à tel point que Geobra est devenu le premier fabricant de jouets d’Allemagne.[réf. souhaitée]
Geobra Brandstätter est une entreprise spécialisée dans les jouets. Au début des années 1970, avant le choc pétrolier, elle produit des jouets en plastique relativement volumineux (caisse enregistreuse, tracteur à pédales). Face à l'accroissement du prix de la matière première, elle décide de fabriquer des jouets plus petits. C'est alors que Hans Beck a l'idée de créer des figurines, accompagnées d'accessoires. Il fait tester les prototypes à ses neveux et nièces, qui adorent.
Les premiers Playmobil étaient des personnages masculins. Mais les premières figurines féminines sont apparues dès 19766. En 1981 sont apparus les premiers enfants (garçons et filles) mesurant 2 centimètres de moins que le Playmobil original. Il existe également des bébés de 3,5 centimètres.
Les premiers Playmobil étaient dotés de quatre articulations. Ils pouvaient tourner la tête, balancer séparément les bras et se pencher en avant. C'est en 1982 que les Playmobil ont été dotés de mains pouvant se tourner. Viendront ensuite de nouvelles coiffures et des vêtements qui ne sont plus simplement colorés dans la masse. La peinture est formellement refusée aux débuts. Même le motif de la casaque de chantier est une incrustation. Elle apparaît timidement en 1987 : étoile du shérif, bandeau sur l'œil du pirate, cheval pommelé. Vingt cinq ans plus tard, elle est omniprésente.
En France, les premières générations de personnages Playmobil sont arrivées sur le marché dans les années 1970 sous l'appellation Klickys. Ainsi des autocollants furent édités, présentant un bonhomme spécifique (cow-boy, indien, etc), avec le slogan « Klicky, le vrai. ». Les boîtes de Playmobils portaient aussi un logo précisant le nombre de personnage contenus à l'intérieur (par exemple : « Klickys »)
En 1990, lancement de la gamme Playmobil 123, conçue pour les enfants de moins de trois ans. Les personnages sont moins articulés et ne sont pas dotées d'accessoires pouvant être avalés.
En 2007, on estimait à plus d'un milliard et demi le nombre de figurines vendues dans le monde depuis la création de la marque.
Fin 2009, le nombre de figurines produites s'élevait à 2,2 milliards.
Au 16 Juillet 2010, il atteindrait 2 milliards et demi.

Les personnages Playmobil sont des figurines articulées en ABS, un plastique particulièrement résistant. Leurs proportions sont stylisées avec la tête deux fois plus grosse que nature. Ils tiennent debout et mesurent 72 mm sans chapeau. Les articulations, d'abord au nombre de quatre (tête, épaules, axe du bassin), sont passées à six avec les poignets. Les mains sont des pinces souples capables de tenir des accessoires de 3,2 mm d'épaisseur. Dès l'origine, deux sortes d'accessoires complètent les personnages : a) des vêtements, couvre-chefs, outils, armes et autres objets que le personnage peut tenir définissent son rôle social (casque de chantier, chapeau de cow-boy, couronne); b) des maquettes de bâtiments, véhicules, arbres, animaux, meubles et équipements divers dressent le décor à l'échelle du 24 ou du 25ème. Les modèles sont de plus en plus nombreux et de plus en plus élaborés.
Le type de l'enfant, identique à l'échelle près, haut de 52 mm avec la même prise de main, évolue en parallèle. Pour mémoire, il existe aussi un bébé à 4 articulations (les mains fixes) moins riche en accessoires et en possibilités.
Une version de Playmobil davantage orientée vers les plus jeunes, appelée Playmobil 1-2-3, de forme plus arrondie, n'a pas les bras articulés. Ces jouets ne présentent pas les petits accessoires qui pourraient être avalés accidentellement.
Les Playmobil sont fabriqués en Europe, soit en Allemagne à Dietenhofen, à Malte pour les figurines, en Espagne ou en Tchéquie.

La première figurine Playmobil est déjà conçue à partir du schéma qui est sa marque. Une tête ronde coiffée d'une perruque, qui représente le quart de la hauteur, un corps, deux bras indépendants et deux jambes droites pivotant en bloc pour asseoir le personnage. Chaque pièce est teintée dans la masse. Le corps est ou non de la même couleur que les membres. Le visage est rose, il a les yeux ronds et une bouche souriante. On trouve des perruques blondes, brunes et noires.
En 1974, il n'y a que des personnages masculins. Trois thèmes sont alors proposés : la vie de chantier (voirie + un policier), Amérindiens et Moyen Âge. On trouve déjà des véhicules (camions), les chevaux au corps aplati pour y enfourcher le cavalier et des outils et armes. Parmi les outils (pelles, pioches), les formes sont encore utilisées. La France découvre cette collection en 1975, avec déjà, des thèmes qui ne sont proposés qu'outre-Rhin.
L'année 1975 est marquée par l'arrivée des cow-boys. Les premiers personnages féminins, différenciés des hommes par leur perruque et la forme du corps imitant une robe. Le thème de l'hôpital et des pompiers fait son apparition. On trouve les premiers bâtiments à assembler à partir de cette année.
En 1977, les premiers chiens miniatures font leur apparition, avec une variante gueule ouverte ou gueule fermée. Les objets de la vie courante se multiplient, principalement pour le thème médiéval. Les premiers canons sont créés à cette époque, ils possèdent déjà un système de propulsion pour de petits obus en plastique. À cette date, le premier avion et le premier hélicoptère ont été créés.
1978 voit la naissance d'un thème : celui du xviiie siècle. Mais c'est sa variante pirate qui va se développer : le bateau pirate date de cette époque. Le cirque est traité à partir de quelques boîtes. Aux chiens et chevaux s'ajoutent les vaches (qui comme les chevaux ont un corps aplati). Une version « color » fait son apparition : les jouets sont blancs et fournis avec des feutres qui permettent de colorier bonshommes, accessoires et animaux. En 1979, les animaux se développent très largement (phoques, moutons, lions). Deux thèmes les favorisent : la ferme et le cirque.
Les thèmes des explorateurs et du monde arabe font apparaître, en 1980, les premiers personnages non européens (peau noire, perruque bouclée et barbe). Une collection sur l'espace débute des spationautes futuristes et une gamme de vaisseaux et de soucoupes. C'est l'époque des premiers trains électriques.

La main capable de pivoter fait son apparition en 1981 avec les premières figurines représentants des enfants. Les adultes conservent cependant leurs mains fixes sur certains thèmes. Dès 1982, la main fixe disparaît. Les collections poursuivent leur route. Le fantôme phosphorescent fait son apparition, tandis que le thème des loisirs, apparu par intermittence depuis 1978 devient récurrent. À partir de 1986, les chevaux connaissent leur première évolution avec l'apparition de robes de couleurs différentes. Le thème des explorateurs s'étend cette même année aux glaces. En 1987, un couple de personnage recrée Philéas Fogg et son adjoint, c'est la première fois qu'un personnage fictif est clairement représenté.
En 1989, la collection 1900, une collection consacrée à la Belle Époque, fait son apparition. Elle dispose de boite de couleur rose, contrairement aux autres boites qui sont de couleur bleue. Une collection destinée aux tout petits enfants (1-2-3) est créée. Ses personnages n'ont pas de bras mobiles et sont de forme plus arrondie.
Après dix ans d'éclipse, le thème Moyen Âge signe son grand retour. Il est cette fois plus centré sur les personnages de guerriers (chevaliers, soldats) et moins sur la ville. La ferme réapparaît également après une courte pause. En 1994, la collection western s'enrichit d'une gamme consacrée à la guerre de Sécession. C'est la première fois qu'un évènement historique précis reçoit une collection. Le milieu des années 1990 voit le nombre de perruques et de dessins sur les visages ou les costumes se multiplier. En 1996, le premier personnage asiatique (yeux bridés) est créé, il s'agit d'un karateka.
La charnière 1999-2000 signe le retour de la science-fiction qui disparaît ensuite en 2002. Dès cette année, la forme du cheval change s'éloignant du modèle plat pour aller vers un modèle plus arrondi. De 2004 à 2006, une collection de Playmobil à tête de lapin est conçue pour commémorer la fête de Pâques (dont le lapin est le symbole en Allemagne). En 2006, la collection Western est arrêtée, elle ne subsiste plus que par achat sur le site de l'entreprise. Des collections sur l'Antiquité apparaissent en 2010. En 2012 apparait la Préhistoire.
Depuis 2008, il existe des footballeurs dotés de jambes articulées séparément ; depuis 2012, des personnages en maillot de bain qui ont toujours les 6 articulations, mais où tout a changé sauf la tête et les mains. Début 2013, ceux-ci commencent à habiller, soit le haut : danseuses et elfes en tutu, soit le bas : Apaches torse nu, en pantalon et mocassins.

Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Rss feed

Catégories du blog